Les 3 erreurs quand on essaie d'instaurer un rythme de travail 

Pas facile se tenir à un rythme régulier de travail n'est-ce pas ? 

De faire durer une habitude dans le temps.

Voici 3 erreurs communes que l'on retrouve très souvent quand on veut mettre en place une nouvelle habitude.

Si tu es dans l'un de ces cas, je pourrais presque parier mon petit doigt que ton habitude termine au cimetière des bonnes intentions quelques semaines plus tard.

Erreur n°1 - Ne pas calculer le coût du démarrage

C'est une étape que l'on prend rarement le temps de mesurer : le coût du démarrage de ton activité. De l'action que tu vas réaliser juste là maintenant.

Alors je vais te poser la question.

Par exemple, si tu fais du contenu pour ton audience. Qu'est ce que cela te coûte d'enregistrer un podcast ?


Tu dois sortir ton micro, le brancher. Allumer ton ordinateur et lancer le logiciel d’enregistrement, etc.... Et chaque fois que tu décides d'enregistrer, tu repayes le coût de cette installation. Dommage non ?

Le fait est que tu ne penses probablement pas à faciliter le démarrage de ton habitude : ici enregistrer un podcast. Si, avant même de commencer à bosser, tu est découragé par l'effort de démarrage.... peu de chances que ça t'incite à t'y mettre.

Parce que le plus dur, c'est toujours de démarrer. Le plus dur c'est de mettre ta tenue de sport et lacer ses baskets pour aller courir. C'est pas de faire 1km de plus quand tu en as déjà couru 5.

En travaillant sur la manière dont tu démarres, tu augmentes tes chances de faire ce 1er km.

Et tu augmentes tes chances de refaire ce premier kilomètre la prochaine fois que tu décides d'aller courir (en plus de réduire la note en terme de motivation et d'énergie)

Si tu instaures une nouvelle habitude de travail, c'est important de réfléchir aux moyens de réduire le coût de ce démarrage. Pour lever les barrières qui t’empêchent de passer facilement à l'action.


Erreur n°2 - Ne pas savoir pourquoi cette habitude plutôt qu'une autre ?

Es-tu capable de me dire (ou te dire), pourquoi tu as choisi de mettre en place cette habitude plutôt qu'une autre ?

Est-ce pour développer une nouvelle compétence ?

Pour faire décoller ton business ?

Si tu n'es pas capable de dire avec précision pourquoi tu as choisi cette action, cette habitude, précisément, aucune chance de ton habitude te colle à la peau.

Parce que ton "pourquoi" il est un moteur au quotidien. Il te rappelle que tu as un fait pour une raison précise.

Erreur n°3 : Foncer dans le tas

Le cerveau humain est comme ça. On a tous tendance à foncer pour avancer. Foncer quand on a une idée ou un nouveau comportement qu'on veut mettre en place.

Tu as décidé de publier tous les jours sur ton blog ? Génial, bon moyen de développer tes compétences d'écriture et ton audience.

C'est l'effet de la motivation, de l'entrain. C'est bien oui. Pour démarrer. Parce que rapidement le soufflet retombe est là, ça devient vite compliqué de garder le rythme. Et ta belle habitude prend la poussière dans un coin.

Au bout d'une semaine tu vas publier un jour sur 2. 

Pire tu vas peut être passer à la trappe ton nouveau comportement au bout d'un mois ou 2. Et ta belle habitude finie par prendre la poussière dans un coin.


Pour faire durer, il faut se rappeler. Et pour se rappeler, il faut se faire aider. Par un agenda, par ton smartphone, par un ami, peu importe.

L'essentiel, c'est d'avoir un moyen pour que ton habitude se rappelle à ton bon souvenir.

Tu vois que si tu n'as pas adressé ces 3 points en amont, ça sera très difficile pour toi de tenir ton habitude dans le temps. Car il manquera toujours un ingrédient pour éviter que le château de carte ne s'écroule.

Avant de te lancer, je t'invite à prendre le temps nécessaire pour répondre à ces problématiques.

Afin de mettre toutes les chances de ton côté 🙂