7

Lancer ton business sur le web malgré un quotidien surchargé : le guide ultime

On vit à une époque formidable.

Si si je t'assure. Il n'a jamais été aussi simple de se lancer à son compte si on souhaite lancer un business sur le web.

Consultant, freelance, blogueur, youtubeur, infopreneur (et tous les job en "eur").

L'eldorado de l'indépendance financière.

Tu n'est pas contre un petit (ou un gros) complément de revenu pour finir tes mois en beauté ?

Facile de se lancer, oui. Mais beaucoup plus difficile de persévérer et de réussir.

Parce que les premiers revenus tardent à venir.

Parce qu'il faut bien payer son loyer et que l'on a souvent besoin de garder son job le temps de pouvoir se mettre à 100% sur son projet.

Parce que ce qu'on nous a vendu (du genre "tu seras millionnaire dans un mois"), se révèle bien plus difficile à atteindre que se qui nous a été présenté.

Et je parle en connaissance de cause. Je cumule 3 vies : entrepreneur, père de famille et salarié.

Je te garantis que ce n'est pas facile tous les jours. Pourtant avec un brin de méthode et un soupçon de bon sens, il est possible de s'accomplir sur ces 3 niveaux.

Le plus grand avantage de notre époque est aussi à l'origine de notre plus grosse difficulté.

Tu as accès en 2 clics à toutes les connaissances du monde. Depuis ton ordinateur et ton smartphone.

Pourtant, il n'a jamais été aussi compliqué de s'organiser pour travailler, de préserver son attention et prendre soin de son temps.

Il n'y a qu'à voir la quantité astronomique d'informations qui nous sautent à la figure à longueur de journée.

La rafale de vidéos YouTube, les podcasts, la tonne d'articles de blog (celui-ci n'échappe pas à la règle d'ailleurs). Et encore, je ne te parle pas de la pub. Merci le smartphone et le tout connecté de notre siècle.

Si tu te retrouves dans cette situation, c'est tout à fait normal. Car au final on est tous soumis au même monde et aux mêmes règles. Pas facile d'y échapper.

C'est pour cela qu'il n'a jamais été aussi important de savoir travailler efficacement.

Savoir préserver tes moments de concentration. Savoir trouver du temps libre pour bosser sur ton projet. Savoir donner la bonne direction à ton entreprise.

Ce que je te propose dans cet article c'est un guide ultime.

Pour t'aider à préparer le terrain et exécuter tes activités comme un pro.

Pour que ton rêve de développer une activité d'indépendant se concrétise.

Parce que s'accomplir dans un domaine qui te passionne, je connais pas grand-chose de plus enrichissant et stimulant.

À condition d'avoir posé de bonnes bases d'abord.

Je ne te promets pas que tu vas réussir à vivre de ton business. Seulement qu'en appliquant les conseils dont je te parle ici, tu apprendras à mettre ton focus sur les bonnes actions. À te dégager du temps libre pour ton projet et rentabiliser les heures investies. Et surtout, que tu puisses faire tenir tes actions dans la durée.

Parce que c'est à la fin du marathon que l'on compte les survivants, pas au départ.

Aujourd'hui, je te propose de casser certains mythes qui ont la vie dure.

Le premier à y passer : "il faut travailler beaucoup pour avoir des résultats".

Tu as de l'entendre quelques fois celui-là. Il n'est pas complètement faux, mais il est surtout incomplet.

Tu peux travailler beaucoup, mais si tu travailles n'importe comment, tu as autant de chances de réussir que de gagner au loto.

Ce qu'il faut surtout, c'est travailler intelligemment. Pour mettre ton énergie et ta concentration sur ce qui te procure des résultats.

Cet article est long. Est-ce que ton attention va dérailler avant d'atteindre la fin ? Possible. Mais si tu ne vois ne serait-ce que 1 ou 2 conseils que tu peux mettre en place dans ce que tu lis et que tu l'appliques, tu auras fait un premier pas vers plus d'efficacité. Et vers tes rêves.

Prêt ?

On démarre.

Vive les habitudes !

Je suis un gros fan des habitudes.

Pourquoi ?

Car c'est un moyen simple et puissant pour arriver à un résultat. Ce n'est pas le chemin le plus court, mais c'est un chemin sûr. Le genre qui t'évite d'abandonner ton envie de blogging professionnel le jour où ta motivation s'est fait la malle. Parce que je te le garantis, il y a des jours où ta motivation sera aussi difficile à trouver que le monstre du Loch Ness.

Mais si tu deviens capable de travailler de manière régulière sur un sujet, genre tous les jours. Même 10 minutes. Tu vas progresser.

Par ce que ce n'est pas le temps que tu y passes chez jours qui compte. Mais le fait de répéter ton action dans le temps.

1 heures par jour, c'est 365 heures par an. On peut faire beaucoup de choses en 365 heures.

L'habitude, c'est ce qui me permet de poster du contenu tous les jours dans le groupe Facebook privé des Zefficaces.

De préparer ma journée de travail le matin.

De méditer 10 minutes après mon repas de midi.

Imagine que tu arrives à consacrer du temps de qualité sur une ou des activités que tu pratiques. Est-ce que dans un an ton entreprise ne serait pas à des années-lumière de ton état actuel ?

Le tout c'est de savoir construire ton habitude correctement pour éviter de la zapper au bout 6 jours.

Je ne vais pas rentrer ici dans le détail de "comment te créer une nouvelle habitude" car j'y ai consacré un article complet que tu peux lire ici. (je t'envoie l'article au format PDF en t'inscrivant juste en dessous).


Quoi de neuf docteur ?

Tu es déjà allé chez le médecin ?

Bon, j'imagine que oui. Et normalement si ce n’est pas un charlatan, avant de te donner une solution à ton problème de santé (en général des médicaments), il commence par faire un diagnostic.

Car pour apporter la bonne réponse à une situation, il faut d'abord la comprendre.

Si tu veux devenir plus efficace, c'est la même chose.

Il faut commencer par comprendre par ta situation avant de vouloir la modifier.

Allez, un petit exercice pour toi.

C'est simple, il te suffit de lister tout ce que tu fais à l'échelle de tes journées et de ta semaine. L'idée c'est de comprendre comment tu occupes ton temps. Tu risques d'être très surpris par le résultat (et pas en bien, je pense).

Si tu bosses sur un ordinateur, tu peux t'amuser avec l'application RescueTime qui va traquer tes activités. Je m'en suis beaucoup servi au début. Flippant de voir le temps qu'on perd sur des trucs sans valeur...

Une fois que tu sais où tu passes ton temps, tu peux agir.

Et par agir j'entends plusieurs choses. Ça peut être de supprimer des activités (ce qui ne te rapporte rien, mais te bouffe des heures). Mais aussi en diminuer certaines : passer moins de temps devant la TV où à errer sur les réseaux sociaux.

Et en augmenter d'autres par la même occasion. Pour démultiplier tes résultats.

Mais encore faut-il savoir où mettre ton focus...

Le GPS ou le labyrinthe ?

Quand tu démarres une activité pour faire avancer ton business, tu as 2 choix. Prendre une activité au hasard et voir où cela t'amène. Ce qui revient à suivre un chemin au pif dans le labyrinthe de l'entrepreneuriat.

Ou suivre un plan.

Ce qui là revient à avoir branché ton GPS. Histoire de prendre le chemin le plus court (ou le plus rapide). C'est à dire, avoir défini tes objectifs en amont.

Pour éviter de foncer tête baissée et te prendre le mur. Les objectifs, ça tient à 3 choses : savoir les définir, les suivre et les faire avancer.

Pour les définir, tu peux regarder du côté des objectifs SMART. Ça tient la route et c'est pragmatique.

Comment je procède ?

Tu peux partir de la vision globale de ton objectif, puis le découper en sous-objectifs, et le redécouper encore. Jusqu'à obtenir un mini-objectif derrière lequel tu peux coller une action. Car c'est cela qui t'intéresse au final. Quelle action je vais réaliser là tout de suite, pour faire avancer mon objectif ?

L'un des objectifs de la rédaction de cet article c'est de produire du contenu pour mon blog afin de me faire connaitre et démontrer mon expertise dans mon domaine. Plutôt clair non ? 🙂

Ensuite, pour suivre tes objectifs, le meilleur conseil que je peux te donner, c'est de te prendre 5 minutes TOUS les matins pour les reparcourir.

Et de positionner tes activités de la journée de sorte qu'elles fassent avancer tes objectifs. Pas plus compliqué que cela.

Eh oui, plus c'est compliqué moins tu auras envie de le faire.

Et plus tu vas vouloir naviguer entre les sujets moins tu vas avancer. C'est pour cela que l'on crie.........

À mort le multitasking

Tu as déjà dû le lire ou l'entendre 200 fois. Pas grave. Je le répète (et le répéterais encore). Tu te dois d'entrer en guerre contre le multitasking, où le fait de réaliser plusieurs tâches en même temps. Cela a été prouvé et reprouvé, naviguer entre différentes activités est nuisible pour ton cerveau. Cela le fatigue et te demande un effort de concentration démesuré quand tu dois passer sans cesse d'une activité à une autre.

Au moment où j'écris cet article, je mets tout mon focus sur ma capacité à rédiger et produire des idées. J'ai viré mon téléphone pour ne pas être tenté de le regarder au moindre bip (bon j'ai peu de bip, mais quand même).

Parce que la bestiole est vicieuse. Même si tu le mets en mode Avion. Suffit de l'avoir sous les yeux pour être tenté d'y jeter un petit coup d'oeil rapidos.

"Allez vite fait" Et bim ta concentration s'est barré aussi vite qu'Usan Bolt au départ du 100 mètres.

Dans ces cas-là, je mets aussi mon casque audio, le genre qui m'isole de l'extérieur. Avec une musique qui facilite ma motivation et ma concentration. Je n'ai ni mes mails, ni facebook d'ouvert. Je rédige, c'est tout. Parce que pondre plus de 3000 mots pour un article comme celui-ci, ça peut prendre des semaines si on le fait en dilettante 😉

En procédant ainsi, tu peux rédiger 1000 mots en moins de 30 minutes. Et de bien meilleure qualité que si tu passais ton temps à scroller ton fil d'actualité ou switcher entre les vidéos YouTube.

La seule difficulté ? Savoir quand s'arrêter et dire....

Non au perfectionnisme

"Hum, cet article n’est pas encore assez bon",  "Je vais refaire une prise pour ma vidéo, je ne suis pas au top sur celle-là", "Je vais pas encore faire une offre payante à mon audience, je ne suis pas sûr qu'ils soient prêts à acheter".

Ces situations te parlent ?

Elles sont un des symptômes du perfectionniste. Le genre qui pense qu'il faut toujours reprendre, améliorer, ajouter un dernier pti truc avant de se lancer.

Le problème, c'est qu'en agissant ainsi, tu repousses l'échéance de la confrontation de ton travail avec le monde extérieur. Et donc la génération de chiffre d'affaire pour ton activité !

En plus, si tu débutes, désolé de te le dire, mais il n'y aura pas 10 millions de personnes pour voir ton travail.

Bonne nouvelle, cela se soigne.

Au lieu de te placer en seul juge de ton travail, en vue de l'améliorer, tu peux laisser ton audience et tes clients en juger. Et utiliser leurs retours (plutôt que ton seul avis) pour améliorer ton boulot.

Car ce qui te semble insuffisant ou pas à la hauteur n’apparaîtra peut être même pas aux yeux des autres.

Il ne fait pas chercher le perfectionnisme. Mais l'amélioration continue.

Teste.

Analyse les retours.

Améliore.

Là tu vas tendre vers la perfection.

Mon conseil ? Privilégie le fond sur la forme. Surtout si tu fais du contenu sur internet. Ce n’est pas la qualité de ta vidéo qui va faire que tu seras apprécié (sauf si le son est pourri). Mais bien la qualité du message que tu transmets.

Parce que je vais te dire le pire. La plupart du temps, ce n’est pas ce qui te parait parfait à toi qui le sera vraiment aux yeux du monde.

Le perfectionniste il a un autre problème, il peine à démarrer. Parce que les conditions parfaites ne sont jamais réunies.

Ok ! Sauf que c'est extrêmement rare que les conditions parfaites soient vraiment présentes. Il y a toujours un truc à la con qui fait que..........ce n’est pas le moment idéal.

Je ne sais plus quel mec intelligent disait : "Le meilleur moment pour planter un arbre, c'était il y a 20 ans. Et maintenant". Si tu attends le moment parfait, tu ne vas jamais démarrer. Alors que tu as déjà sans doute des tonnes de choses à dire, faire, ou partager avec le monde.

Et ces choses là, comment on fait pour les traiter au mieux ?

Les 3 critères oubliés

Qu'est ce qu'il se passe quand tu t'apprêtes à démarrer une activité ? Tu te poses probablement une unique question : est-ce que j'ai assez de temps devant moi pour la réaliser ?

C'est bien, le temps c'est un critère important lorsque l'on se lance dans le boulot.

Sauf que c'est un critère qui s’il est pris seul est insuffisant.

Supposons que, en effet, tu as le temps pour réaliser la tâche que tu as prévu. Par exemple : écrire un article pour ton blog.

Maintenant ajoute 2 questions supplémentaires :

  1. Est-ce que tu as l'énergie suffisante pour le faire ?
  2. Est-ce que tu es capable de générer assez de concentration pour réaliser cette tâche dans les meilleures conditions ?

Si tu réponds non à l'une des 2 questions, il y a de grandes chances que tu passes à côté de la cible.

Trop fatigué, tu vas bouffer tout ton temps pour avancer de que dalle.

Pas concentré ? Même punition.

Tout cela pour te dire quoi.

Qu'il est important de t'écouter (et ne pas écouter que les autres, moi y compris). Ton corps c'est une machine de guerre. S’il te dit que tu es fatigué. C'est que tu es fatigué. Et donc que tu as besoin de repos, ou de te dégourdir les jambes.

L'astuce ici, c'est de positionner tes activités non pas uniquement avec le temps qu'elles te demandent. Mais aussi avec l'énergie et la concentration à ta disposition.

Tu es du matin ? Cool, fait les trucs importants (appel clients, création de contenus, etc...) à ce moment-là.

Et laisse le tri de tes emails quand t'as la tête dans le gaz en début d'après-midi.

Rien que de changer le moment où tu réalises certaines activités dans la journée peut avoir un impact considérable sur tes résultats.

Cet article, je ne l'écris pas entre 23h et minuit. Sinon j'aurais le mot AZERTY de tatoué sur le front.

Ta motivation versus ton environnement

J'en avais parlé longuement dans un article écrit pour Julien l'Organisologue. Qui est-ce qui va gagner le duel de la motivation contre l'environnement ?

Je m'explique. Ta motivation, c'est ce qui te pousse à démarrer ton entreprise. C'est l'étincelle qui démarre le grand brasier de ton désir de changement (ou qui allume ton barbecue).

C'est bien l'étincelle. Sans elle ton barbecue reste éteint et tes invités vont manger froid. Mais pour que ton feu reste allumé, il faut ajouter du carburant, sinon tes chipolatas et merguez restent crues.

Parce que le plus dur au fond quand tu démarres une activité, quelle qu'elle soit, c'est de s'y mettre.

Quand tu veux aller faire du sport, le plus dur c'est de sortir tes fringues et d'aller à la salle de sport. Mais quand tu y es, c'est parti.

Quand tu veux tourner une vidéo pour tes clients, le plus dur c'est de sortir ta caméra et de t'installer. Mais quand t'es devant l'objectif, c'est parti.

T'as compris où je veux en venir.

Le démarrage d'une activité est coûteux. En temps, en énergie, en motivation.

Et payer le prix à chaque fois c'est pénible.

La solution ?

Diminuer la facture.

Comment ?

En modifiant ton environnement pour passer plus facilement à l'action. Et en consommant le minimum de motivation nécessaire au démarrage.

C'est comme le péage de l'autoroute. À chaque fois il faut faire la queue. Chercher ta CB qui finit une fois sur 3 par tomber entre ton siège et la porte.

Alors que si tu as le télépéage, ça devient plus facile et tu fais sauter les barrières.

Pour le sport, prépare tes affaires en amont et fait en sorte de les ranger toujours au même endroit (elles seront plus facile à trouver).

Pour tes vidéos, installe-toi un coin "prise de vue" avec la caméra branchée en permanence. Pour que tu n'aies qu'à l'allumer quand tu en as besoin.

Ton environnement est différent du mien. Mais il est malléable, modifiable.

Au lieu d'en être esclave, tu peux faire en sorte qu'il travaille pour toi.

Ce qui m'amène au.....

Le paradoxe de la complexité.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Quand on bosse à son compte, on a pas de temps en rab. Du coup, parvenir à simplifier au maximum tes activités, c'est très puissant.

Ouais, sauf que faire simple, c'est facile à dire, mais plus difficile à mettre en oeuvre. Car si une activité est trop simple, on a du mal à se dire qu'elle nous apporte vraiment quelque chose.

Ton cerveau a besoin de réaliser des tâches complexes pour te prouver que justement tu es capable de faire des trucs compliqués. Pour te prouver que tu mérites d'avoir réussi parce que c'était compliqué.


On est fait comme ça. C'est con, je te l'accorde, mais c'est un fait.

Pourtant la simplicité elle a beaucoup d'avantages. Elle te procure du gain de temps (plus c'est simple moins il y a d'étapes). Elle limite la quantité d’énergie et de concentration que tu vas consommer pour réaliser ton activité (voir au-dessus sur ce point).

Un exercice pour toi.

Parmi la liste de tes activités (celle dont on a parlé au début de l'article). Quelles sont celles que tu pourrais simplifier ?

Quelles étapes pourrais-tu supprimer ? Lesquelles seraient automatisables ?

On termine avec une point plus qu'essentiel.

Dormir ou mourir

Le sommeil...

On en parle trop, ou pas assez. Tu as peut-être entendu ou lu sur le sujet. Notamment certains qui préconisent de dormir peu (genre 4 ou 5h par nuit). Pour avoir plus de temps pour bosser. Bon. Moi je te propose l'inverse. Dormir beaucoup. Pour être plus frais quand tu travailles. Plus en forme sur le long terme. Pour laisser à ton cerveau le temps de faire son boulot. Celui qu'il ne fait que la nuit pendant que tu roupilles : traiter les informations, archiver, etc...

Si tu racles sur ton sommeil comme dans un pot de Ben & Jerrys, tu risques d'y laisser des plumes rapidement.

Et sur le long terme, ça sera très dommageable pour ton business. Voir le conduire à disparaître. Je déconne pas. 

J'ai testé involontairement les effets du manque de sommeil. Pendant 1 an mon fils a peu dormi et mes nuits ressemblaient davantage à un cours de rock qu'au quotidien de la belle au bois dormant. Tu as ma parole, dormir trop peu rend irascible, fatigué, nuit à la concentration... Bref, je n’ai pas trouvé pire comme expérience de torture.

Au risque de me répéter, il est préférable pour toi de dormir 8h plutôt que 4.

Dans le genre conseil de base (mais que peu de monde applique), se coucher et se lever à heure régulière va t'aider à trouver un bon rythme de sommeil.

La cerise sur le gâteau.

La petite sieste en milieu de journée (20 minutes pas 3h hein ?), te redonne un coup de fouet pour terminer ton après-midi en beauté.

Parce que pour que ton business soit debout dans 1 an, 2 ans, 5 ans, il faut viser la régularité sur le long terme. Pas le coup de bourre sur les 3 semaines qui viennent.

Le mot de la fin

Tu as remarqué ?

À aucun moment je ne t'ai parlé d'outils à installer ou paramétrer pour devenir plus productif. Parce que les outils c'est bien, mais ça arrive seulement en fin de parcours. Quand tu sais déjà comment bosser efficacement.

En jouant sur tous les leviers que l'on vient de voir.

Qu'est ce que cela changerait dans le développement de ton business ? Si tu modifiais dès aujourd'hui un ou plusieurs de ses aspects.

Tu peux avoir un avantage énorme sur la majorité des gens en choisissant de travailler différemment. Pour te garantir d'avancer tous les jours. Et d'être toujours dans la course dans plusieurs années. Là où la plupart des gens qui lancent leur activité auront abandonné.

La seule est unique chose à faire, dès maintenant. C'est de prendre une première action. Pour commencer à changer.

Pour aller encore plus loin, tu peux récupérer mon guide des 5 étapes pour doubler ta productivité dès maintenant.

Ressources :

Benjamin
 

Click Here to Leave a Comment Below 7 comments

Ras le bol d'abandonner tes bonnes résolutions de travail au bout de 2 semaines ?

Découvre comment créer en 3 étapes, une bonne habitude de travail (qui dure)

Télécharge l'article et la fiche pratique offert

Je veux mon guide "Comment créer en 3 étapes un bonne habitude de travail qui dure"

Fais partie de mes contacts privés pour recevoir ton guide GRATUIT et des messages réguliers pour améliorer ton efficacité et développer ton business (articles, vidéos et offres commerciales)

Je prends ta vie privé au sérieux. Pas de spam. Tu peux lire la politique de confidentialité ici 

MERCI

Tu peux aller vérifier ta boite mail.

L'envoi est en cours (pense à vérifier tes spams au cas où)