2

Comment casser ta dépendance à Facebook en 5 étapes (sans délaisser ton business)

Déjà 53 minutes que tu n’as pas pris ta dose.
T'es en pleine redescente.
Les effets sont moins présents et le manque commence à se faire sentir.
T'as pas encore les mains qui tremblent, mais tu sens qu'il te manque quelque chose.
Qu'il te faut un petit shoot à intervalle régulier sinon tu ne tiendras pas le cap sur la journée.

Non je ne te parle pas de fumer une clope.

Mais malheureusement, on n'en est pas si loin.
C'est aussi une drogue dure qui instaure une dépendance sur ton cerveau.
Ton inconscient.

Et qui te fait ressentir le manque quand tu n’as pas ta dose.

C'est Facebook, ou les réseaux sociaux d'une manière générale.

Tu as besoin d'aller voir si tu as un like sur ton dernier post ou statut ?

Vérifier si quelqu'un n'a pas posté quelque chose que tu dois absolument voir ?

En matière d'addiction, on est sur le top de la came du moment.

Tu en doutes ?

Installe l'application RescueTime sur ton ordinateur et laisse-la tourner une semaine pour voir le résultat. Elle va comptabiliser le temps que tu passes sur tes différentes activités.

Y'a moyen que tu prennes peur en voyant le gaspillage de temps qui est généré (c'est d'ailleurs le premier exercice que je fais faire en formation).

Parce que tout le temps que tu passes sur les réseaux sociaux, tu ne le passes pas à développer ton activité.
Et ça, c'est un vrai souci !

Surtout si tu lances une activité en parallèle de ton job. Les heures sont comptées.

Le pire, c'est que tu sais que tu perds ton temps, mais tu continues d'y aller...

Et tu sais ce qui est catastrophique là-dedans ?

Facebook reste pour toi un outil indispensable.

  • Pour te faire connaître.
  • Pour développer ta marque.
  • Pour attirer du monde.
  • Bref pour faire tourner ton futur business.

Parce que ce qui compte c'est d'arrêter de gaspiller ton temps n'importe comment. De te disperser

D'arrêter de faire des choses qui ne t'apportent pas de résultat.

Et de bosser sur ce qui fait passer ton activité au niveau supérieur.

Alors comment faire pour éviter de tomber dans l'excès comme un drogué en manque ?

Comment profiter des avantages de Facebook sans en devenir un esclave moderne ?

Comment garder ta concentration quant tout est fait pour que tu la dilues dans l'océan du net ?​

Je te livre 5 conseils pratiques à mettre en œuvre dès maintenant pour arrêter de vendre ton temps à Mark Zuckerberg comme tu donnerais ton argent à Marlboro.

Je t'en parle ici car j'ai été dans cette situation pendant longtemps.

Sans m'en rendre compte. Je donnais littéralement mon temps, sans rien recevoir en retour. 

Mais la bonne nouvelle, c'est que ce n'est pas de ta faute. Tout est fait pour que tu tombes dans le cercle vicieux.

Tout est fait pour que cela soit difficile pour toi d'en sortir.

Et comme il m'a fallu trouver une solution, je la partage ici avec toi.​

1 - Arrête de te trimballer avec ton paquet

Si tu poses la main sur la poche de ton jean, tu dois le sentir du bout des doigts.
Le problème pourrait être vite réglé il suffirait de t'en saisir et de l'allumer.
Non je ne te parle toujours pas de ton paquet de cigarettes.

Mais du smartphone que tu transportes partout avec toi.
Il est là presque au contact de ta peau.
Accessible.
Léger.
Tentant.
L'idée, c'est donc de limiter cette tentation.

Tu es certain d’avoir besoin de l'application Facebook sur ton téléphone ?
Je te montre en 4 points qu’elle n’est pas indispensable.

Surtout si tu es en période de sevrage.

  1. Pour rédiger des posts, le clavier du téléphone ce n’est pas fou. On en reparle plus bas.
  2. Pour répondre à des messages, même punition qu'au-dessus.
  3. Pour créer tes publicités, il vaut mieux travailler sur un ordinateur.
  4. Tu vas bouffer ton forfait 4G (bon ok, si t'as 50 Go de données mobiles tu t'en tapes).

L'appli, elle est pratique pour consulter vite fait quelques news. Mais pour bosser ? Clairement pas.

Perso, j'ai conservé l'application Facebook sur mon smartphone.

Pourquoi ? Parce que ça reste pratique pour consulter des messages quand on n'a pas d'ordinateur sous la main. Et je ne m'en sers pas pour réaliser les actions citées plus haut.

Par contre ce que j'ai mis en œuvre et que je te conseille de faire également c'est ceci.

Assure-toi d'enlever toutes les notifications. Parce que crois-moi, c’est une véritable plaie qui va te déranger chaque fois que tu ne l’as PAS demandé. Tolérance zéro sur ce point sinon c’est un retour à la case départ.

Je ne te parle même pas du temps qu'il va te falloir derrière pour te reconcentrer sur l'activité que tu étais en train de faire. Comme écrire un article pour ton blog. Ou créer une nouvelle formation.

Seconde chose.

Ne mets jamais tes réseaux sociaux sur la page d'accueil de ton smartphone. Ça t'évitera d'être tenté de la regarder chaque fois que tu déverrouilles ton écran.

Il est même possible d’aller encore plus loin.

En définissant un outil unique pour consulter tes réseaux sociaux.
Un ordinateur en particulier. Une tablette. Et ne les laisser accessibles qu’à ces endroits-là.

Mais là c'est vraiment si tu es un junkie dépendant.

On enchaîne ?

2 - Évite d'en fumer 4 à la suite

Tu sais ce qui peut t'arriver de pire quand tu vas sur ton réseau social préféré ?

Les discussions instantanées.

Tu te connectes à Facebook et là on te tombe dessus parce que tu t'es allumé en vert sur l’onglet des discussions.

T'as un pote qui commence à te tenir le crachoir.

Là tu as 2 solutions.

  1. Soit t'es sympa et tu tapes la causette un moment. Il sera content, mais comme d’hab, pendant ce temps tu n’es pas en train de bosser.
  2. Soit ça te soûle et tu l'envoies bouler. Pas terrible non plus.

Le plus simple ?

​Tuer le problème dans l’œuf en désactivant les discussions. Le meilleur moyen pour éviter de commencer, c'est de rendre l'action impossible. Et ça se fait en 2 clics.

Je te montre.

T'inquiète pas.

Si quelqu'un a vraiment besoin de te joindre, il saura comment faire.

On avance, on avance. Mais on ne va pas s’arrêter là.

3 - Tu fumes de la mauvaise came

Allez avoue.

Chaque fois que tu te connectes et que tu parcours ton fil d'actualité, il y a les 3/4 des choses que tu vois dont tu te contrefous royalement.

Normal.

Parmi tous tes amis, y'en a un paquet qui postent des trucs qui ne t'intéressent pas du tout.

  • Ceux qui te parlent de régime.
  • Ceux qui postent des trucs marrants qui ne te font jamais rire.
  • Ceux qui spamment avec 50 posts de l'heure.

C’est comme fumer des clopes de mauvaise qualité. Non seulement ça te ruine la santé, mais en plus avec du mauvais matos.

Tu connais le problème MAJEUR des réseaux sociaux ?

Ils te poussent de l'information que tu n'as pas demandé. Quand tu arrives sur ton fil d'actualité tu vois des tonnes d'info. Des potes, des pages et groupes que tu suis, etc...

Mais dans la liste qui s'affiche, tu en as sollicité combien ? Quelles sont celles que tu as demandé à voir ?  Très peu, on est d'accord !

Du coup tu consommes du contenu comme un zombie qui zappe devant la télé.​ Tu peux trouver du contenu passionnant sur Facebook. Mais c'est rarement celui qui s'affiche par défaut. Alors il faut aller le chercher plutôt que de le subir.

Pour limiter cela, tu pourrais faire le tri dans ta liste d'amis. Mais tu as des remords ?

Je comprends, après tout ça reste des potes. Sympa de surcroît.
Mais si tu utilises Facebook comme outil de travail, ça te pollue la vision. Parfois même ça te pique les yeux.

La meilleure solution ?

Désactiver l'affichage de leur fil d'actualité.

Comme tout à l'heure, en 2 clics c'est réglé pour la personne dont tu veux désactiver l'affichage.

(J'ai flouté le nom de famille pour que la personne en question ne soit pas au courant, pas fou hein ?)

En allant à l'extrême et en faisant cela à chaque fois, tu as moyen de conserver dans ton fil uniquement ce qui est en rapport avec ton activité.

Les sujets vraiment importants qui en plus passeraient inaperçus dans la masse quotidienne d'info qui s'affiche.

Bien sûr, il reste toujours quelques miettes que ne t'intéressent pas. Mais c’est comme quand tu passes l'aspirateur, même si y'a une ou 2 peluches que t'as raté, globalement c'est propre.

Au final ça reste tout bénéf pour toi.

J'en parle souvent. Je le redis.
Le meilleur moyen d'être efficace, d'avoir des infos de qualité, c'est de simplifier.

Répète la même opération avec les pages et groupes que tu suis.​

Simplifie ton fil d'actualité comme tu pourrais le faire avec tes activités. Tu vas rapidement voir les bénéfices.

Tu veux le simplifier​ à  l’extrême ?

Utilise Facebook Eradicator, une extension de navigateur Internet (ici pour Chrome) qui remplace ton fil d’actualité par des citations. Diaboliquement efficace. Merci à Haydée de me l'avoir présenté.

4 - Pourquoi tu fumes ?

Pose-toi la question.

Pourquoi est-ce que tu te connectes à Facebook toutes les 3 minutes 12 ?

Parce que tu n’as rien de mieux à faire ?

Si c'est le cas, inscris-toi juste en dessous. Je t'explique dans mon guide comment bien préparer ta journée et éviter ce genre de situation.

Chaque fois que tu vas sur Facebook, vas-y avec un but.

  • Quand tu vas au restaurant, c'est pour manger.
  • Quand tu vas au supermarché, c'est pour faire tes courses.
  • Quand tu vas chez le dentiste, c’est pour souffrir.

Quand tu vas sur Facebook, c'est pour « » ? (je te laisse compléter le blanc). Mais si tu ne sais pas répondre, c'est que tu dois encore réfléchir.

Et la plupart du temps, on ne le sait pas.

Moi le premier.

Pendant longtemps je l’ai fait par réflexe, comme la cigarette que tu allumes quand on te sert un café.

Tu ne sais pas pourquoi tu le fais.

Tu le fais.
C’est tout.
Mais c’est con…

Tu te connectes ? Soit, mais quitte à t’y pointer, fais-en quelque chose.

Tu peux allouer 15 ou 20 minutes de ta journées​ au réseaux sociaux pour la partie "détente". Tu réponds aux copains, tu lis quelques statuts, repère un ou 2 articles sympas que tu mets de coté pour plus tard. Et ensuite tu fermes ton navigateur.

Facile à dire ? Grave !

D'ailleurs je vais te dire, j'ai galéré comme un fou avant d'arriver à me détacher de cette addiction. C'est pour cela que je te partage mes conseils aujourd'hui. Et encore, il m'arrive de replonger si je n'y fais pas attention.

Un peu comme la clope finalement. Ça peut devenir un combat de tous les jours​ si tu n'en prends pas conscience.

Bref, du coup, voyons maintenant la stratégie que tu peux adopter pour bosser avec Facebook. Quitte à y aller, autant rentabiliser ton temps.

5 - Des statuts à la pelle et des groupes

Tu rédiges souvent des statuts que tu partages avec ton audience ?

Mieux encore, tu animes un ou des groupes Facebook ?

Bonne idée, ça crée du lien. Et c’est le genre d’actions pas idiotes à réaliser.

À condition de le faire correctement.

Parce que si pour cela tu dois te connecter 10 fois dans la journée, tu retombes dans les travers du dessus. Et tu seras tenté de rester beaucoup plus de temps que ce que tu imaginais.

Une stratégie qui fonctionne ?

Planifie à l'avance et en quantité.

Tu as plein d’idées de post ? Parfait, tu vas tous les rédiger et prévoir leur publication à l’avance.

Coup de bol tu peux faire cela de différentes manières. Directement dans Facebook en planifiant la publication par exemple. Ça fonctionne nickel et ce n’est pas prise de tête.

Ou en utilisant des outils dédiés (et gratuit au moins pour une utilisation standard) comme Buffer ou Hootsuite.

Un autre point intéressant pour toi. Creuser la piste des groupes Facebook. C'est un moyen extrêmement puissant pour filtrer les sujets qui t'intéressent.​ Mais il y a des règles à respecter :

  1. ​Choisis des groupes qui correspondent à des thématiques qui t'intéressent. Et qui idéalement vont te permettre de faire grossir les compétences​ nécessaires à ton business.
  2. Ne suit pas TROP de groupes.
  3. Inscris-toi dans des groupes de qualité. Pas le genre qui spam de pub a longueur de temps (un groupe fermé est déjà un bon indicateur).
  4. Si tu veux aller plus loin sur du contenu exclusif avec moi, rejoins le groupe des Zefficaces 😉

Ta dernière cigarette

Tu vois, c'est possible de faire une cure de désintox sans partir dans un centre spécialisé.


Alors n'oublie pas la vraie question. Pourquoi et comment tu travailles avec ces outils dans ton quotidien ?

Maintenant tu as le choix. Continuer à agîr de la même manière que d'habitude.

Ou commencer à appliquer ces quelques règles. Pour rapidement retrouver de la liberté (et du temps). Parce que c'est en consacrant du temps à tes activités que tu vas produire des résultats. Et c'est valable pour tous les cousins de Facebook. Instagram, Tweeter, Snapchat, etc.

En fait le problème ce ne sont pas les réseaux sociaux, mais l'utilisation que tu en as.

Ils doivent être là pour te servir. Et pas l’inverse. Ne les laisse pas contrôler le contenu qu'ils te poussent.

Passer 2h par jour sur Facebook, finalement c'est pas un problème. A partir du moment où tu sais pourquoi tu le fais et que cela fait avancer ton business.

Et comme j'aime bien les paradoxes, si tu peux partager cet article sur Facebook cela m'aidera beaucoup.

Parce que comme je te l'ai dit, si c'est bien utilisé, ça reste un p..... de bon outil pour partager ton savoir et créer du lien avec ton audience.

Si tu veux rejoindre le groupe des Zefficaces, j'y partage un paquet de pépites qui ne sont pas sur le blog.​

Tout ce qu'on vient de voir, c'est bien. Un bon début. Mais si tu veux aller vraiment plus loin. Si tu veux lancer ton activité d'indépendant en parallèle de ton taff, il y a moyen de passer au niveau supérieur.

Pour rentabiliser le temps que tu passes à bosser. Il est possible d'appliquer ce type de raisonnement à plusieurs niveaux. Pour des résultats qui n'ont plus rien à voir avec ce que tu connais.

Je prépare du lourd sur le sujet. Si tu veux être tenu au courant. Tu peux laisser ton mail juste en dessous.

Benjamin
 

Click Here to Leave a Comment Below 2 comments

 

 Comment bien préparer et réussir sa journée en 5 minutes chrono

 

 

Je télécharge gratuitement le guide

Je reste avec ma méthode actuelle

 

Marre de bosser dans l'urgence

dès le matin ?

Télécharge mon guide offert

Je veux mon guide "Comment préparer sa journée en 5 minutes grâce à 3 étapes simples"

Saisis ton email puis clique sur le bouton orange